Qu’est-ce que le 3.0 sur les disques durs externes ?

La plupart des disques durs présents sur le marché sont présentés de diverses façons. En effet, on entend souvent dire qu’un disque dur est 2.0 ou qu’il est 3.0. On en vient donc à se demander ce que cela veut dire exactement. Voici donc ce qui se cache derrière le 3.0 d’un disque dur externe.

Pour en savoir plus sur le disque dur toshiba cliquez ici

Un élément important : la connectique

Il y a plusieurs critères qui sont en mesure de définir un disque dur externe. Parmi ces critères, il n’est rien de plus important que la connectique. En réalité, c’est la connectique qui est à la base de la connectivité et de la compatibilité du disque dur avec un ordinateur ou un périphérique similaire.

Dans ce cadre, c’est la connectique qui témoigne de l’efficacité et de la rapidité de votre disque dur externe. En ce sens, on peut comprendre que les anciens disques durs, autrement dit les HDD, sont considérés comme étant des disques durs 2.0. Les nouveaux disques durs par contre, les SSD et les SSHD peuvent être considérés comme les 3.0.

Que détermine le 3.0 ?

Lorsqu’on parle de disque dur 2.0 ou de 3.0, il faut garder à l’esprit que cela témoigne de la vitesse de copie de votre disque dur externe. Dans ce sens, lorsqu’on parle de disque dur 2.0, cela signifie que le disque dur externe dispose d’une vitesse de copie relativement acceptable. Cette vitesse de copie ne dépasse pas de façon générale les 250 Mo par seconde.

Ainsi, quand il s’agit d’un disque dur 3.0, on comprend que la vitesse de copie et d’exécution est largement plus grande. Plus précisément, les disques durs 3.0 sont 10 fois plus rapides que le disque dur 2.0. Ainsi, la vitesse de copie et d’exécution de tels disques durs peut avoisiner les 600 Mo par seconde. Néanmoins, il y a encore plusieurs éléments à prendre en compte lorsqu’on parle de 3.0.

Cet article vous donnera les avantages et inconvénients du disque dur ps4 seagate

Les ports

Lorsqu’on parle de 3.0, l’élément de base ici est le port. Lorsqu’on parle de port, il s’agit du port USB par lequel les données sont transmises de l’ordinateur au disque dur. C’est d’ailleurs pour cela que lorsque vous effectuez l’achat d’un nouveau disque dur, il est affiché sur son câble le type de connectique qu’il présente.

Ainsi, pour bénéficier réellement d’une connectique en 3.0, il est non seulement important que votre disque dur soit compatible, mais également que le port USB de votre périphérique, que ce soit un ordinateur ou une PlayStation, soit également compatible avec la connectique.

Autrement dit, si votre disque dur externe est 3.0, mais que le port USB de votre ordinateur est 2.0, vous ne pourrez bénéficier d’une connectique en 3.0, quand bien même vous avez acheté un bon disque dur. Soyez donc très attentif sur ces différents points.

Les vitesses réelles

Lorsqu’on parle de disque dur 2.0 ou 3.0, les vitesses précédemment citées sont purement théoriques. En réalité, un disque dur 2.0 est capable d’aller à une vitesse maximale de 25 Mo par seconde. Quant à un disque dur 3.0, il peut aller à 100 Mo par seconde.

A lire aussi : Rollei PDF-S 340 : mon avis sur ce scanner diapositives